wateam5.jpg
Home projets waldrappteam.at
Imprimer Envoyer

Projet Waldrappteam.at, Autriche

wateam

 

 

 

Le projet Waldrappteam.at a débuté en 2002. Ces deux principaux objectifs sont les suivants:

  • Faire apprendre aux Ibis Chauves la tradition de la migration, du site de nidification vers un site d’hivernage approprié et détenir un modèle spatio–temporelle de suivi des oiseaux après être devenus indépendants dés leurs arrivées dans leur zone d’hivernage.
  • Mener des recherches sur la disposition et  la physiologie de la migration. Les données recueillies du suivi physiologique permettront l’évaluation de l’humain comme guide de migration ayant comme but la conservation et la réintroduction des Ibis.

Guider par un aéronef motorisé de type ULM, les parents adoptifs ont pris leur envol après avoir élevé à la main et ont imprégné des juvéniles en migration vers l’Italie. Le premier voyage a débuté en 2004, après cette date, chaque année 8 à 10 juvéniles sont guidés vers la zone d’hivernage. La majorité de ces jeunes oiseaux sont porteurs d’appareils radio émetteurs, et passent la période hivernale dans l’aire protégée de Grosetto. Au printemps, on soustrait l’apport du supplément alimentaire et on laisse les oiseaux subvenir à leurs besoins par eux-mêmes.

En Mai 2005, et pour la première fois, les Ibis ont migré vers le Nord mais n’ont pas atteint la région autrichienne où ils y sont nés. Au printemps 2006, de même 5 oiseaux ont quitté Grosetto et deux ont été retrouvé au Nord de Carinthia, en 2007, 3 ont volé vers le Nord de l’Autriche (Styria).En Mars 2008, 6 des oiseaux adultes (nés en 2004) ont volé  au Nord vers Friaul au Nord de l’Italie. Là, ils y ont été capturés et mis dans une volière où un couple a débuté sa nidification. Deux oisillons ont éclos et qui après avoir atteint l’âge de l’envol, ont été relâchés. En Septembre, ils ont quitté Friaul en direction du Sud et sont arrivés après deux jours dans leur zone d’hivernage à Grosetto. Cette démarche a  révélé que l’Ibis Chauve peut apprendre une voie de migration.

En 2008 Waldrappteam.at a débuté un projet de recherche sur la physiologie de la migration en coopération avec l’Université de Vienne. Ce projet offre l’unique chance de poursuivre de manière rapprochée le suivi de la migration des oiseaux en prenant des échantillons (sang fèces adrénaline, métabolisme, engraissement, masse corporelle) des oiseaux ereintés par la migration et d’autres n’ayant pas effectués de migration afin de connaitre les données extrêmes dans l’analyse des paramètres physiologiques et dans la durée de vol.