moroc1.jpg
Imprimer Envoyer

Parc National de Souss Massa , Maroc

 

Commissariat_150      Souss Massa National Park

Concernant la population occidentale, de nombreuses colonies étaient mentionnées au début du 20 eme siècle au Maroc et en Algérie toutefois un début marqué de déclin s’est fait observé et, depuis la dernière population algérienne a disparu dés la fin des années 80.

Au Maroc, prés de 83 colonies ont été mentionnées jusqu’en 1940, une quinzaine survirèrent jusqu’en 1975 et en 1989 seulement 3 colonies vécurent dans une région prés d’Agadir. Au début des années 90 seulement 200 oiseaux avec 70 couples nicheurs demeuraient au niveau du Parc National de Souss Massa récemment crée (PNSM).

Après la mise en place du Parc National de Souss Massa, le projet de conservation de l’Ibis Chauve a été initié en 1994. Une convention a été signée entre l’Administration Marocaine des Eaux et  Forêts et BirdLife International afin de développer le plan de conservation de cette espèce au sein du PNSM.

La réhabilitation de la population d’Ibis Chauves dans la région de Souss Massa passe par des actions à entreprendre et qui sont les suivantes:

  • Conserver les sites de nidification de l’Ibis Chauve 
  • Protéger les aires de gagnages 
  • Protéger les  perchoirs connus ou potentiels 
  • Augmenter le succès de la reproduction
  • Convaincre les populations locales et les agriculteurs des bénéfices issus de la conservation de l’Ibis Chauve
  • Intégrer la conservation de l’Ibis Chauve parmi les concepts d’écotourisme au profit du PNSM

Les programmes de recherches et de suivi sont dirigés par les PNSM, la Société Royale de Protection des Oiseaux (RSPB) et de  la Société Espagnole d’Ornithologie (SEO/BirdLife) qui présentent d’importants résultats incluant le suivi de la population, la productivité et la compréhension de l’écologie de cette espèce (activités de terrain). Ces activités additionnées à la mise en place de points d’eau ont réussi à accroitre le succès de la reproduction. Depuis 2003, prés de 100 oisillons ont été recensés chaque année! Ainsi la population occidentale est actuellement estimée à prés de  450 oiseaux (2009).Il y aurait cet espoir que parmi ces Ibis certains pourraient se disperser vers d’autres sites au Maroc précisément là où 14 Ibis non bagués ont été observés dans le Moyen Atlas en 2004.

 
 

Partenaires d’appui:

 
  SEOBirdLife xx BirdLife xx logo AECI