wa1.jpg
Home L’Ibis Chauve
Imprimer Envoyer

L’Ibis Chauve

 

L’Ibis Chauve  Geronticus eremita, L.  a de tout temps été considéré comme étant une espèce d’oiseau à part : nichant dans des falaises inaccessibles, il lui a été décerné le nom ‘’ eremita ‘’ signifiant vivant comme un ermite. Migrant le long de la péninsule arabique en direction de la Mecque, il a été un compagnon des musulmans lors de leur pèlerinage aux lieux saints, il  a été ainsi considéré comme un oiseau sacré. En Turquie, dans les temps anciens, l’on pensait que l’Ibis Chauve transportait l’âme des ancêtres, et de ce fait, on ne devait le déranger. En Europe à l’époque du Moyen Age, les oisillons de l’Ibis Chauve étaient très appréciés dans la grande cuisine gastronomique  de la grande noblesse et de ce fait, il a été protégé. Cependant l’ensemble de ces attitudes positives à l’égard de cette espèce, n’ont pas pu prévenir son extinction en Europe et le début de son déclin au début du 20 ème siècle.

 

Plus récemment et par chance la situation des populations sauvages  d’Ibis Chauves ont -au moins-  évolué partiellement vers un meilleur état, la population de la région Ouest a augmenté par la cause des résultats d’effort de conservation ainsi que d’un bon succès de reproduction , il faudra y ajouter une nouvelle , il est vrai très petite population de la région de l’Est ,qui  a été découverte en 2002 en Syrie. Contrairement aux populations sauvages d’Ibis Chauves, la situation des populations en captivité a été suivie avec succès , plus de 1200 oiseaux sont maintenus  dans des zoos en Europe, Amérique du Nord et au Japon.